Les frais de transaction Bitcoin moyens ont culminé à un peu plus de 13 $ les 30 et 31 octobre

Il s’agit du chiffre le plus élevé depuis janvier 2018
La congestion sur le réseau Bitcoin est souvent la conséquence d’une augmentation du prix du BTC

Les frais de transaction Bitcoin augmentent parallèlement au prix BTC

Le réseau Bitcoin BTC, 1,37% devient de plus en plus coûteux à utiliser car l’augmentation du prix du BTC se traduit par une demande accrue de transactions en chaîne. Selon les données fournies par BitInfoCharts, les frais de transaction Bitcoin moyens se situaient juste au-dessus de 13 $ les 30 et 31 octobre, ce qui est le niveau le plus élevé depuis janvier 2018. Pour référence, les frais de transaction Bitcoin moyens au 1er octobre étaient de 3,6 $. Les frais de transaction Bitcoin moyens ont atteint leur plus haut niveau historique en décembre 2017, où ils ont culminé à environ 55 $.

Il y a 1 mois, BTC changeait de mains à 10500 $. Le prix a depuis remonté à un sommet de près de 14000 $, et BTC se négocie maintenant à 13500 $ après un bref retour. Une hausse des prix entraîne généralement plus d’activité sur le réseau Bitcoin, ce qui peut souvent entraîner une augmentation des frais de transaction.

Les frais de transaction Bitcoin moyens en 2020.

La taille du bloc Bitcoin est limitée à 1 mégaoctet et un nouveau bloc est ajouté à la blockchain Bitcoin environ toutes les 10 minutes. La taille du bloc étant limitée, certaines transactions seront exclues de chaque bloc (à condition qu’il y ait suffisamment de transactions pour remplir chaque bloc). Ces transactions qui sont «laissées de côté» restent dans le «mempool» de Bitcoin, qui contient les transactions BTC qui ont été initiées, mais qui doivent encore être confirmées.

Les mineurs ont une incitation financière à prioriser les transactions avec des frais plus élevés, et les utilisateurs peuvent choisir le montant qu’ils souhaitent payer en frais en fonction de la rapidité avec laquelle ils souhaitent que leur transaction soit confirmée. Les transactions qui ne peuvent pas entrer dans le bloc actuel sont laissées dans le mempool jusqu’à ce que les autres transactions avec une priorité plus élevée soient confirmées.

Comme nous pouvons le voir sur le graphique suivant, le nombre de transactions dans le mempool de Bitcoin a commencé à croître rapidement à partir du 26 octobre. Le pic même est survenu le 28 octobre, alors qu’il y avait plus de 151 000 transactions non confirmées dans le mempool.

Transactions non confirmées dans le mempool Bitcoin depuis le 1er octobre. Source de l’image: jochen-hoenicke.de

La congestion peut également être causée par une baisse du hashrate, et nous avons vu le hashrate du Bitcoin plonger en octobre alors que les mineurs chinois ont commencé à passer de l’hydroélectricité à des sources d’électricité moins chères.